Faites-les réussir en maths - De l'école à l'entrée au lycée

Auteur: 
Armelle Geninet
20,00 € TTC

Pour motiver les élèves à l’apprentissage des mathématiques, il est certes intéressant de leur en faire entrevoir des finalités concrètes, mais cela ne suffit pas ! Il est aussi important de leur faire découvrir leurs moyens intellectuels d’accès à ces finalités et de les entraîner à une utilisation optimale de leurs stratégies mentales. Ceci nous impose, à chaque étape, une démarche rigoureuse consistant à questionner à la fois l’activité mentale des élèves et les incontournables de l’accès aux objets mathématiques.

Ce n’est que lorsque ces deux analyses sont abouties, éclairées aussi par les récentes découvertes de la neuroéducation, que nous pouvons concevoir des outils pédagogiques et didactiques en cohérence avec ces deux états des lieux et les demandes des programmes officiels. Cet ouvrage présente des propositions très concrètes d’outils et de protocoles d’actions. Les exemples présentés pour l’école, le collège et le début du lycée ont été choisis parce qu’ils sont liés à des difficultés récurrentes, les élèves faisant d’année en année les mêmes erreurs ; qu’ils correspondent à des thèmes qui préoccupent les enseignants et à leurs demandes en formation ; enfin, ce sont des apprentissages-clés pour une réussite à long terme : les erreurs des lycéens ayant très souvent leurs racines dans des apprentissages de base, à l’école et au collège.

Mon panier

Total : 0,00 €
  • Il est évident que la conscience éducatrice, dans sa précipitation, ne pense qu’à présenter des conditions de perception et des modèles d’action. Elle oublie qu’elle a un rôle d’éveilleur de conscience, que la maturité de de l’être humain est principalement d’ordre éducationnel et pas fonctionnel
    Antoine de la Garanderie (colloque d’Angers 1990)
  • La peur est l'écran que l'homme met entre lui et sa liberté.
    Antoine de La Garanderie
  • L'évocation est une image mentale, visuelle, auditive ou verbale, par laquelle le sujet rend mentalement présent le monde qui l'entoure, la réalité qui est, ou celle qu'il invente.
    antoine de la garanderie
  • On a pu dire de l'éducation qu'elle n'est ni un dressage ni un fruit de contraintes : éduquer c'est aider l'homme à s'éveiller à lui-même ; c'est sauver sa vocation d'homme ; en somme c'est lui permettre de s'éduquer lui-même.
    Antoine de La Garanderie
  • Permettre à l'élève de rencontrer ses pouvoirs de connaître afin qu'il vive un bonheur d'être
    Antoine de la Garanderie